lundi 26 septembre 2011

Alejandro Escovedo : Americana Idol par Marc Zisman Part 7




Alejandro Escovedo est mort à Phoenix en avril 2003. Mort ? Presque… Un soir, pris de malaises, il s’effondre après avoir vomit du sang pur. Les veines sclérosées de son œsophage ont éclaté. Son foie est déjà bien cirrhosé. Et une vilaine tumeur s’accroche à son abdomen. Mais malgré cette hépatite C déclarée, Escovedo s’accroche. Aidé pour ça par sa nouvelle compagne, l’écrivaine Kim Christoff. Et par la communauté qui se mobilise pour payer les aditions salées d’un exorbitant et interminable traitement médical. Malgré l’amaigrissement et la dépression, l’animal réintègre le monde des vivants en 2005. Plus motivé que jamais. Temps fort de ce long tunnel de souffrance, un double album tribute sur lequel une trentaine de collègues de bureau se réunissent pour ramasser les fonds nécessaires aux coûteux médocs et autres hospitalisations : « Por Vida (Or Music) : A Tribute To The Songs Of Alejandro Escovedo » réunit un hallucinant casting avec, entre autres, Calexico, Steve Earle, Ian Hunter, Ian McLagan, les Jayhawks, Son Volt, Peter Case, Charlie Sexton, Howe Gelb, les Cowboy Junkies, John Dee Graham, Lenny Kaye, Bob Neuwirth et même John Cale en personne ! Ne pas avoir limité ce double CD aux habituels ambassadeurs de l'americana prouvera surtout que l'art d'Escovedo va bien au-delà des frontières texanes et fascine en dehors du petit cercle de la country alternative.

Si l’année 2005 est celle de la résurrection pour Alejandro Escovedo, c’est aussi celle d’une anecdote ovni : aux côtés notamment de « My Sharona » de The Knack et « Brown Eyed Girl » de Van Morrison, sa chanson « Castanets » se retrouve dans la playlist de l’iPod de… George Bush !!! Jusqu’en 2008, Al refusera de jouer le titre sur scène en guise de cocasse protestation… Escovedo est un homme en reconstruction. Physique tout d’abord. En mai 2006 sort le très sombre The Boxing Mirror produit par John Cale et auquel participe sa femme Kim. Al promène ce nouveau disque sur les routes américaines en compagnie de son quintet à cordes et conclut sa tournée, en décembre, au Zankel Hall du Carnegie Hall de New York.

Aucun commentaire: